Ma vue

Retrouvez une synthèse du nouveau parcours de soins optiques en vidéo et la réponse à toutes vos questions dans les rubriques ci-dessous.

 

L’ŒIL, COMMENT ÇA MARCHE ?

MYOPIE : DIFFICULTÉS À VOIR DE LOIN

La myopie cause des difficultés à voir de loin. Par exemple, vous pouvez très bien lire votre journal de près ou les informations sur votre ordinateur, mais avoir du mal à lire une affiche publicitaire ou une plaque d’immatriculation à plusieurs mètres de vous.

  • D’où vient la myopie ? La myopie s’explique par un « œil plus long » : les images se forment en avant de la rétine.
  • Comment se corrige la myopie ? On dit de la myopie qu’elle se compense mais ne se soigne pas. C’est-à-dire que les personnes myopes ont besoin de lunettes. On peut ralentir son évolution. Dans certains cas, elle peut être corrigée par une opération chirurgicale.
  • Quand apparaît-elle ? Elle apparaît généralement chez le grand enfant et augmente jusqu’à l’âge adulte. Elle peut être héréditaire.
HYPERMÉTROPIE : DIFFICULTÉS À VOIR DE PRÈS

L’hypermétropie cause des difficultés à voir de près. Par exemple, vous pouvez très bien lire les panneaux de signalisation ou les affiches publicitaires de loin, mais avoir du mal à lire votre livre ou vos papiers. En plus des difficultés de vision, l’hypermétropie peut vous causer des maux de têtes, des sensations de picotements aux yeux et de fatigue, notamment en fin de journée, et surtout si vous travaillez beaucoup sur écran.

  • D’où vient l’hypermétropie ? L’hypermétropie s’explique par un « œil plus court » : les images se forment en arrière de la rétine.
  • L’oeil hypermétrope réagit comme un appareil photo ! Oui, votre œil est obligé d’effectuer des ajustements constamment, comme des mises au point d’appareil photo, afin d’adapter sa vision au monde. C’est ce que l’on appelle l’ « effort accommodatif ».
  • Comment se corrige l’hypermétropie ? Tout comme la myopie, elle se compense grâce au port de lunettes.Dans certains cas, elle peut être corrigée par une opération chirurgicale.
  • Quand apparaît-elle ? Elle apparaît parfois chez le petit enfant chez qui elle peut être associée à un strabisme, c’est-à-dire que l’enfant a un œil qui louche. Elle disparaît vers l’âge de 7 ou 8 ans, sauf sur une petite partie de la population. Le « pouvoir accommodatif » diminuant avec l’âge, elle réapparaît souvent vers la quarantaine.
PRESBYTIE : AVEC L’ÂGE, LA VISION DE PRÈS DEVIENT FLOUE

La presbytie touche tout le monde car elle est associée au vieillissement de l’oeil. Elle vous cause des difficultés de vision de manière générale : vision floue, besoin d’éloigner de vous un document pour pouvoir le lire, difficultés à déchiffrer une petite écriture, besoin de plus de lumière pour lire, etc. Elle peut se combiner à une myopie ou à une hypermétropie.

  • Ne vous inquiétez pas, c’est normal ! En effet, la presbytie est une évolution naturelle de l’oeil et de la diminution de son pouvoir d’accommodation (capacité de l’œil à adapter sa vision). Elle apparaît le plus souvent autour de 45 ans.
  • D’où ça vient ? La presbytie s’explique par une rigidité progressive du cristallin qui perd avec l’âge de sa souplesse, et donc de son pouvoir accommodant.
  • Comment se corrige la presbytie ? La presbytie se compense très bien grâce à des lunettes de vision de près. Pour les personnes qui ont d’autres défauts visuels en plus, il existe des verres progressifs qui permettent de bien voir aussi bien de près que de loin.
ASTIGMATISME : MAUVAISE VISION ET MAUX DE TÊTES

L’astigmatisme est à l’origine d’une vision déformée, qui elle-même peut provoquer des maux de têtes. Par exemple, vous pouvez confondre le P avec le F, ou encore le M avec le H, car vos yeux déforment les « lignes ».

  • D’où ça vient ? L’astigmatisme est dû à la forme de l’oeil (ovale plutôt que ronde), ce qui provoque la déformation des images. La cornée a en effet une forme allongée comparable à un ballon de rugby au lieu d’avoir une forme “sphérique” comme un ballon de football. Parfois le cristallin peut également avoir une déformation.
  • Comment se corrige l’astigmatisme ? Ce défaut visuel se corrige avec le port de lunettes adaptées  qui  compensent cette déformation par un travail sur le verre prenant en compte le degré de déformation.
  • Quand apparaît-il ? Il peut apparaître dès l’enfance, il faut être vigilant car il peut parfois être source d’une dyslexie (qui se caractérise par des inversions de syllabes). Chez l’enfant, les symptômes apparaissent lors de l’apprentissage de la lecture. L’astigmatisme peut aussi apparaître naturellement après la quarantaine.
AMBLYOPIE : UN ŒIL EST "PARESSEUX"

L’amblyopie cause une mauvaise vue d’un de vos yeux : vue floue, mauvaise vision. Elle peut freiner chez le très jeune enfant le développement de la partie du cerveau responsable du traitement des informations visuelles.

  • D’où ça vient ? L’amblyopie est en général due à un strabisme (yeux qui louchent) ou à une différence de correction entre les deux yeux (ex : un œil normal, un œil myope).
  • Comment se corrige l’amblyopie ? Généralement, la correction est basée sur l’occlusion du bon œil pour permettre à l’autre œil de travailler (comme un bandeau de pirate !). Repérer l’amblyopie au plus tôt permet un traitement efficace. En revanche, repérée trop tardivement (au-delà de 7 ans), il n’est plus possible de traiter ce trouble.
  • Quand apparaît-elle ? Elle peut être suspectée dès l’âge de 3-4 mois mais l’est en général lors de la visite systématique visuelle des 3 ans.
STRABISME : UN ŒIL LOUCHE

Le strabisme est un défaut des yeux qui perturbe votre vision et son développement, vos yeux louchent. Il peut être convergent, divergent ou vertical selon le sens de la déviation de vos axes visuels.

  • D’où ça vient ? Vos yeux n’ont pas la même “trajectoire” visuelle. Les axes de vision ne sont pas parallèles car le strabisme perturbe la correspondance entre les deux yeux.
  • Comment se corrige le strabisme ? Le strabisme peut se corriger par le port de lunettes, de lentilles ou par la chirurgie. Il peut néanmoins cacher un autre problème (comme l’amblyopie expliquée ci-dessus). Afin de pouvoir vous corriger et éventuellement détecter  un autre défaut, il est important de consulter un ophtalmologiste dès que vous repérez un strabisme chez vous ou chez votre enfant.
GLAUCOME : AUGMENTATION DE LA PRESSION À L’INTÉRIEUR DE L’ŒIL

Le glaucome est une maladie dégénérative du nerf optique qui vous cause une perte progressive de la vision. Votre vision se dégrade d’abord sur “les bords” puis de manière progressive vers le centre/ milieu de l’oeil. La perte de vision associée au glaucome est permanente et irréversible. 

  • D’où ça vient ? Il s’agit d’une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil. À long terme, elle comprime et endommage les fibres du nerf optique et de la rétine.
  • Comment se soigne le glaucome ? Il est traité médicalement, dans la majorité des cas par la prise de collyres (médicament liquide) à mettre tous les jours dans ses yeux durant toute sa vie.

Dans les cas graves ou diagnostiqués trop tardivement, des traitements au laser et des interventions chirurgicales sont nécessaires.

Sans traitement, cette maladie peut mener à la cécité, c’est-à-dire la perte de la vision.

RÉTINOPATHIE DIABÉTIQUE : TROUBLES DE VISION ET HÉMORRAGIE DE LA RÉTINE

La rétinopathie diabétique consiste en une atteinte de la rétine survenant dans le cadre d’un diabète. Cela cause une perte progressive de la vision.

  • D’où ça vient ? Le diabète contribue à la détérioration des vaisseaux sanguins de la rétine.
  • Comment se soigne la rétinopathie diabétique ? Tout d’abord, la prévention est particulièrement importante pour la rétinopathie diabétique. En effet, lorsque vous savez que vous êtes diabétique, vous devez effectuer des contrôles rétiniens chez votre ophtalmologiste tous les deux ans.

Pourquoi cette fréquence ? Parce que la rétinopathie diabétique peut évoluer durant des années sans signe perceptible sur la vision. Ainsi, en l’absence de contrôles, la maladie risque de n’être découverte que tardivement. Or, plus on tarde à la soigner, plus les conséquences sont lourdes voire irréversibles. Si elle est détectée à temps, des traitements existent.

MIGRAINE OPHTALMIQUE : SCINTILLEMENTS, MAUX DE TÊTES, TROUBLES DE LA VISION

La migraine ophtalmique est une forme de migraine.

  • Comment la détecter ? Elle vous cause des troubles visuels comme l’apparition d’un point brillant qui s’agrandit progressivement et gêne la vision ou bien d’un voile noir, d’images déformées comme “flottantes”, etc. Elles peuvent être suivies de maux de tête parfois importants et d’une durée de plusieurs heures. Très rarement, elles causent des sensations d’engourdissement, appelées troubles sensitifs, ou des difficultés de langage, appelées troubles moteurs.
  • D’où ça vient ? Les migraines ophtalmiques peuvent être favorisées par la fatigue et le stress. Elles peuvent avoir des causes optiques.
  • A quel  âge apparaissent-elles ? Les crises peuvent commencer à tout âge, généralement avant 40 ans.
  • Que faire en cas de migraine ophtalmique ? Il est plus que judicieux de se faire examiner par un ophtalmologue qui décidera des explorations à pratiquer.
CATARACTE : BAISSE DE LA VISION DE LOIN ET CRISTALLIN

La cataracte est le nom donné à l’opacification (diminution de la transparence) du cristallin. Qu’est-ce que le cristallin ? Le cristallin est la lentille qui, dans l’œil, permet de focaliser les images sur la rétine. Elle implique une diminution progressive de votre vision de loin avec pendant longtemps une conservation de votre vision de près.

  • D’où ça vient ? Cette opacification peut se faire des circonstances très différentes. La plus fréquente est la cataracte « sénile » qui est due à la perte de la transparence progressive du cristallin avec l’âge. Elle peut se voir lors de traumatismes oculaires, d’infections de l’œil, ou de complications oculaires de pathologies générales.
  • Comment se soigne la cataracte ? A ce jour, il n’existe pas de traitement médical de la cataracte. Lorsque la vision est par trop diminuée et devient gênante, le chirurgien ophtalmologiste, remplacera le cristallin opacifié par une lentille intra oculaire dont la puissance sera calculée pour compenser le défaut engendré par le retrait du cristallin. La chirurgie de la cataracte se pratique dans la très grande majorité des cas en chirurgie ambulatoire sous anesthésie locale.

Il sera possible au chirurgien, si l’état du patient le nécessite, d’implanter une lentille qui non seulement corrigera la perte du cristallin, mais également le, ou les, défauts visuels qu’avait le patient auparavant. Pour cela existe des implants corrigeant l’astigmatisme et/ou la presbytie.

A la naissance, ou chez le bébé, les cataractes congénitales, de diverses origines, ne nécessitent pas toutes un acte chirurgical, mais si la vision est susceptible d’être très fortement altérée, une intervention sera envisagée dès les premières semaines de la vie.

  • Quand apparaît-elle ? La cataracte apparaît souvent avec l’âge, mais elle peut être découverte à tous les âges de la vie.

LE MÉDECIN SPÉCIALISTE DES YEUX : L’OPHTALMOLOGISTE

QUEL SPÉCIALISTE DOIS-JE CONSULTER EN CAS DE PROBLÈMES DE VUE ?

Si vous rencontrez des problèmes de vue, il faut consulter un ophtalmologiste.

L’Ophtalmologiste est le spécialiste des troubles de la vue. Il est à la fois celui qui identifie vos défauts visuels en réalisant une réfraction (examen de la vue) et en prescrivant des lunettes, des lentilles de contact ou de la chirurgie réfractive, celui qui diagnostique et prend en charge les maladies de l’œil qui peuvent vous atteindre. Enfin, si cela s’avère nécessaire il peut pratiquer des opérations chirurgicales.

  • Et les lunettes ? S’il détecte un besoin de correction de vos yeux, il vous prescrit une ordonnance de verres et/ou de lentilles, obligatoire pour toute délivrance de lunettes par votre opticien.
  • A-t-on besoin de consulter son médecin traitant pour consulter un ophtalmologiste ? Non, les ophtalmologistes font partie des spécialités en accès direct, il est donc inutile de passer par votre médecin traitant pour prendre rendez-vous.

Attention, le délai d’attente peut être supérieur à 3 mois dans certaines zones géographiques, il est donc nécessaire d’anticiper la prise de rendez-vous.

COMMENT TROUVER ET CHOISIR MON OPHTALMOLOGISTE ?

Il est possible d’accéder à un annuaire en ligne gratuit sur le site de l’assurance maladie Ameli.  Cet annuaire vous permet de rechercher un ophtalmologiste selon vos critères:

  • Ophtalmologiste près de chez vous
  • Ophtalmologiste qui ne pratique pas de dépassement d’honoraires
  • Ophtalmologiste qui accepte la carte vitale

À QUELLE FRÉQUENCE RETOURNER VOIR MON OPHTALMOLOGISTE POUR DES LUNETTES ?

Une fois que l’opticien vous a délivré votre paire de lunettes, votre ordonnance reste valide pour un renouvellement éventuel par l’opticien sans avoir besoin de retourner voir un ophtalmologiste.  

Si rien n’est indiqué sur votre ordonnance (délais particuliers mentionnés par votre ophtalmologiste), les durées de validité de l’ordonnance s’appliquent en fonction de l’âge:

–     1 an pour les moins de 16 ans,

–     5 ans pour les 16-42 ans,

–     3 ans au-delà.

Durant cette période pouvant aller jusqu’à 5 ans, sauf indication contraire de votre ophtalmologiste, votre opticien pourra vous faire un examen de la vue et adapter la correction optique de vos futures lunettes sans que vous ayez besoin de retourner chez votre ophtalmologiste. Il a l’obligation de communiquer ces nouvelles informations à votre ophtalmologiste et de le mentionner sur l’ordonnance d’origine.

Il est donc très important de conserver une copie de votre ordonnance d’origine.

COMMENT SE DÉROULE UNE CONSULTATION CHEZ UN OPHTALMOLOGISTE ?

Nous sommes tous différents, nous avons donc tous une vision différente. Alors il n’y a pas une consultation d’ophtalmologie type.

  • Selon l’âge du patient, ses symptômes, ses demandes, les consultations seront différentes, les examens pratiqués ne seront pas les mêmes et leur durée très variable.
  • Selon la pathologie présentée, vous pourrez aussi être orienté(e) vers un autre ophtalmologiste spécialisé sur le problème qui aura été décelé chez vous. À chaque patient peut correspondre une consultation spécifique.

Vous pouvez en savoir plus sur les examens les plus courants sur le site du Syndicat National des Ophtalmologistes de France

COMPRENDRE MON ORDONNANCE
  • Que signifient : OD, OG, ODG ?

OD = Œil Droit

OG = Œil Gauche

ODG = Aux deux yeux

  • Que signifie les signes + et – sur l’ordonnance ?

Le signe ‘plus’ (+) signifie que cet œil est hypermétrope(*) et sera corrigé en verre convexe. La longueur d’un œil hypermétrope est un peu plus “courte” que celle de l’œil normal.

Le signe ‘moins’ (-) signifie que cet œil est myope(*) et sera corrigé en verre concave. La longueur d’un œil myope est un peu plus “longue” que celle de l’œil normal.

Plus ces chiffres sont élevés, plus les corrections optiques seront fortes.

  • Que signifient les chiffres entre parenthèses sur l’ordonnance ?

Ils indiquent la correction de l’astigmatisme(*).

Chez l’astigmate, la cornée a une forme allongée comparable à un ballon de rugby au lieu d’avoir une forme « sphérique » comme un ballon de football. La déformation peut porter également sur le cristallin.

Pour rappel, un œil astigmate perçoit les images déformées dans un axe. Les chiffres notés sur l’ordonnance entre parenthèses indiquent l’importance de cette différence entre deux axes.  

Plus ces chiffres sont élevés, plus l’astigmatisme est important.

L’angle indiqué sur l’ordonnance (0°, 90°, 45°) précise l’axe que l’opticien va reporter sur vos lunettes. Les verres sont cylindriques en cas d’astigmatisme.

  • Que signifie “Add” sur mon ordonnance ?

Cette mention “Add” concerne les patients presbytes. Il s’agit de la correction optique de près à « additionner » à la correction de loin pour permettre au patient presbyte de lire.

Plus le nombre est élevé, plus la presbytie est importante.

À noter que la presbytie(*) évolue progressivement avec l’âge, de la quarantaine à la soixantaine.

Quelle est la durée de validité de mon ordonnance ?

La durée de validité de l’ordonnance dépend de votre âge :

–     1 an pour les moins de 16 ans,

–     5 ans pour les 16-42 ans,

–     3 ans au-delà.

L’ordonnance est valable pour ces durées, sauf contre-indication de votre ophtalmologiste liée à votre état oculaire ou général.

A noter que le premier équipement nécessité par l’apparition de la presbytie requiert la prescription d’un ophtalmologiste.

LE SPÉCIALISTE DE LA RÉÉDUCATION : L'ORTHOPTISTE

QUEL EST LE RÔLE DE L'ORTHOPTISTE ?

L’orthoptiste est un professionnel de santé qui a plusieurs domaines de compétence. C’est lui qui réalise :

  • Les rééducations oculaires (strabisme, basse-vision, fatigue visuelles, troubles neuro-sensoriels, etc…)
  • Les explorations oculaires  (acuité visuelle, Champ visuels, imagerie, etc…)
  • L’apprentissage des manipulations et la pose des lentilles de contact
  • Instille des collyres dans les yeux des patients à la demande de l’ophtalmologiste préalablement à certains examens

Les orthoptistes sont formés en faculté de médecine après un cursus de 3 ans. Ils peuvent exercer :

  • En libéral dans leur propre cabinet
  • Comme salarié

– Dans un hôpital ou une structure médicale

– Dans le cabinet d’un ophtalmologiste

Dans les cabinets d’ophtalmologie les orthoptistes interviennent dans le cadre de « protocoles organisationnels » du cabinet qui leur permettent de collaborer à la consultation. Ils sont habilités à procéder à l’interrogatoire du patient et à procéder à divers examens  préalablement  et postérieurement à la consultation du médecin. Les interprétions des examens effectués par l’orthoptiste ne sont de la compétence exclusive du médecin.

Leurs actes sont pris en charge par l’Assurance Maladie et les organismes complémentaires.

QUAND ET COMMENT FAIRE APPEL A UN ORTHOPTISTE ?

Dans le cas général on n’accède pas directement chez un orthoptiste. On y est adressé par le médecin qui rédige une ordonnance sur laquelle sont spécifiés les examens à pratiquer, et/ou, les traitements à entreprendre.

Les patients sont adressés en général par les ophtalmologistes mais aussi :

  • Par les pédiatres
  • Par les neurologues
  • Par les généralistes

LE SPÉCIALISTE DES LUNETTES : L'OPTICIEN

COMMENT CHOISIR MON OPTICIEN ?
  • Tout d’abord, quel est le rôle de l’opticien ?

L’opticien doit réaliser les équipements qui permettront de compenser un déficit visuel identifié par l’ophtalmologiste. Il a un rôle d’écoute et de conseil.

L’opticien-lunetier analyse vos besoins afin de vous aider à choisir les verres adaptés à votre mode de vie: conduite, travail, usage fréquent d’un ordinateur, loisirs.

L’opticien prendra votre écart pupillaire ainsi que la hauteur de votre pupille, pour bien centrer vos verres qu’il taillera en fonction de votre monture.

Il choisit avec vous la monture adaptée à votre visage et à vos goûts.

Il délivre également les lentilles de contact sur prescription médicale (toujours de votre ophtalmologiste). L’opticien a donc un rôle très important pour votre bonne vision.

  • Comment choisir ? Le rôle d’écoute et de conseil de l’opticien doit être pris en compte dans votre choix. La relation de confiance est importante dans votre choix.

De quoi a-t-on besoin pour se rendre chez l’opticien ? Vous avez besoin de l’ordonnance qui vous aura été prescrite durant votre consultation avec l’ophtalmologiste, ainsi que de votre carte vitale et votre carte de mutuelle. Il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous chez l’opticien.

Cette ordonnance doit être en cours de validité :

Moins de 1 an pour les moins de 16

Moins de 5 ans pour 16 à 42 ans

Moins de 3 ans à partir de 42 ans

Il n’est pas nécessaire de prendre rendez-vous avec ce dernier.

Au préalable, vous pouvez vous rapprocher de votre Organisme d’assurance santé pour connaître vos droits de remboursement/vos garanties dépendant de votre contrat.

COMMENT CHOISIR MA MONTURE, MES VERRES ET LEURS OPTIONS ?

Tout d’abord, il est important de demander plusieurs devis à plusieurs opticiens en leur montrant votre ordonnance. Les opticiens vous proposeront différents types de verres adaptés à vos besoins qui peuvent être unifocaux et progressifs. Ils vous proposeront également différents styles de montures (forme, matériaux, etc.) adaptés à votre visage et à vos goûts. Le rôle de l’opticien est notamment de trouver un équilibre entre la forme de votre visage et la monture.

Sachez qu’il est possible également d’intégrer plusieurs options sur les verres comme le traitement anti-reflet, anti-rayures, anti-salissure, anti-lumière bleue, une teinte ou de la photochromie (verres qui se teintent avec le soleil). Pour éclairer votre choix, le devis devra vous apporter des informations sur les fabricants des verres. Et pour la monture, l’opticien vous donnera aussi ses caractéristiques et leurs prix.

Sur la base de ces devis, vous pourrez ensuite choisir les lunettes que vous préférez en connaissant le remboursement de la sécurité sociale et celui de votre organisme de complémentaire santé pour chaque devis.

QUELLES LUNETTES POUR UN BÉBÉ OU UN ENFANT ?
  • L’importance de l’ophtalmologiste et de l’opticien

Tout comme les adultes, les enfants et les bébés ont besoin d’une prescription de leur ophtalmologiste et doivent se rendre chez l’opticien afin de choisir les lunettes qui leur conviennent le mieux. En revanche, les enfants ne peuvent pas porter les mêmes modèles de lunettes qu’un adulte.

L’opticien réalise donc l’équipement optique le mieux adapté aux besoins de l’enfant. Il doit y intégrer les bons verres mais aussi et surtout orienter vers la bonne monture.

  • Quelle monture pour un enfant ?

Un enfant, dû à sa petite taille, a tendance à lever les yeux et utiliser la partie supérieure du verre pour regarder “en haut” les personnes ou les objets qui l’entourent. Ce qui est une différence fondamentale avec les adultes. Sa monture doit donc être suffisamment haute (au-dessus des sourcils) afin que l’enfant ne puisse pas regarder au dessus de ses lunettes.

Ensuite, la paire de lunettes choisie pour l’enfant doit être pratique, solide et confortable. Elle ne doit pas être en métal. Pourquoi davantage que celle pour l’adulte ? Car l’enfant est plein d’énergie et pratique souvent des activités à l’extérieur. Ainsi, les branches de lunettes, flexibles, doivent parfaitement s’ajuster derrière l’oreille. De la même manière, les lunettes doivent être parfaitement ajustées au nez. Il est aussi important de vérifier que les lunettes ne sont pas trop serrées au niveau des tempes et qu’elles ne glissent pas au moindre mouvement.

Enfin, il faut bien-sûr tenir compte des goûts de l’enfant afin qu’il ait plaisir à porter ses lunettes: ses héros préférés, formes, couleurs, etc. Il faut alors choisir une paire qui soit en accord avec ses envies, mais attention, les lunettes d’Harry Potter ou les lunettes de Barbie ne vont pas à tous les enfants!

  • Quels verres ?

Les verres pour les enfants doivent être choisis dans un matériau résistant aux chocs et, pour les enfants qui sont beaucoup sur écran (télévision, tablette, téléphone, etc.), un traitement protégeant de la lumière bleu-violet pourra être privilégié.

COMMENT CHOISIR ENTRE LES LUNETTES ET LES LENTILLES ?

Qui choisit entre lunettes et lentilles ?

Quatre situations très différentes se présentent et expliquent des différences majeures de réponses faites par l’ophtalmologiste au patient demandant la prescription de lentilles.

  • La majorité des patients ayant des problèmes de vision peuvent être équipés, à leur choix soit de lunettes,  soit de lentilles, soit des deux en alternance (lentilles pour le sport et les sorties, lunettes au travail et à la maison)
  • Un petit nombre de personnes (environ 7%) peuvent être équipés de lunettes ou de lentilles, mais il leur sera fortement conseillé de porter des lentilles car elles permettront une bien meilleure correction de leur vision (dans la majorité des cas, pour ces patients les lentilles sont pris en charge par la sécurité sociale et les organismes complémentaires)
  • Un très petit nombre ne peut porter que des lentilles ou des verres scléraux
  • Enfin un groupe assez important ne peut pas porter de lentilles suite à des pathologies de l’œil (infections, allergies, etc…)

Un examen ophtalmologique préalable est obligatoire.  C’est l’ophtalmologiste qui va décider et fait ou non la prescription.

Sur quoi fera-t-il son choix ?

  • En premier sur son examen de votre œil
    • De votre correction
    • D’une série de mesures qu’il va prendre
    • De l’examen de vos larmes, de vos paupières etc…
  • Sur votre état général (diabète, allergies, etc….)
  • Sur votre âge
  • Sur vos activités (travail, loisirs, etc…)
  • Sur vos demandes (port tous les jours ou de temps en temps, freination de la myopie, etc…)
  • Sur le niveau de vos motivations certaines lentilles demandant un petit effort d’accoutumance
LA LUMIERE BLEUE : QU'EST-CE QUE C'EST ?

Vous avez sans doute déjà entendu parler de la lumière bleue, mais qu’est-ce que c’est exactement ?

La lumière contient toutes les couleurs. C’est ce que l’on voit dans un arc-en-ciel. 

Chaque couleur a différentes fréquences (soit différents tons), et certaines peuvent avoir une action directe sur notre corps. Par exemple, la lumière bleu-clair (turquoise) a une action sur notre bien être. Elle agit pour nous aider à nous réveiller le matin (et peut nous empêcher de dormir le soir !).

Cependant, des études montrent que le bleu, quand il correspond à la fréquence bleu-violet, peut avoir un effet nocif sur la rétine sur le long terme. Cette “lumière bleue” est présente partout : dans la lumière du jour, mais aussi dans les maisons et à l’école, avec les nouvelles ampoules LED, les écrans d’ordinateur et de smartphone.

Il est conseillé de s’en protéger, renseignez-vous auprès de votre ophtalmologiste.  

ACHETER ET PRENDRE SOIN DE MES LUNETTES

COMMENT FONCTIONNE LE REMBOURSEMENT DE MES LUNETTES ?

Sur présentation d’une ordonnance médicale valide, la sécurité sociale garantit pour les adultes majeurs un remboursement sur la monture (1,70 €) et sur les verres (entre 1,37 € et 14,70 € suivant les corrections annotées sur votre ordonnance). Le reste de la prise en charge sera partagé entre votre assurance ou mutuelle (organisme de complémentaire santé) et vous. Le montant remboursé dépendra donc de votre contrat avec votre complémentaire santé (mutuelle). N’hésitez pas à vous renseigner auprès l’organisme que vous aurez choisi.

Attention, une ordonnance est valide 1 an pour les moins de 16 ans.

  • Si vous êtes bénéficiaires de la CMU-C* ou de l’ACS*, des tarifs avantageux vous seront proposés. Pour savoir si vous avez droit à ces aides (dépendant de vos ressources financières) faites un test sur notre simulateur !

À QUELLE FRÉQUENCE PEUT-ON ME REMBOURSER MES LUNETTES ?

Cela dépend de votre type de contrat avec votre assurance ou mutuelle (complémentaire santé). 

Le plus souvent, la prise en charge s’applique une seule fois par période de 2 ans si votre contrat couvre les garanties optiques au-delà du tarif de la sécurité sociale. Si votre vue change, vous pouvez renouveler votre équipement avant ces deux années, une fois par an par année échue pour être remboursé. Votre ordonnance devra alors être adaptée à votre nouvelle correction. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de votre complémentaire santé.

QUELLES GARANTIES CHOISIR POUR MES LUNETTES ?

Il existe plusieurs types de garanties suivant les verres : garantie adaptation, garantie conformité. Un certificat d’authenticité fait par le fabricant vous sera délivré à votre nom par votre opticien. Il peut exister des garanties vol et casse selon votre budget.

COMMENT CONSERVER PLUS LONGTEMPS MES LUNETTES ?
  • Nettoyer mes lunettes

Pour prendre soin de vos verres, vous pouvez utiliser les produits conseillés par votre opticien. Vous pouvez également utiliser une goutte de liquide vaisselle doux (surtout pas de salive!), rincer et essuyer avec un chiffon (microfibres ou coton), mieux qu’un mouchoir ou un vêtement qui peuvent rayer vos verres à long terme. Attention à ne pas utiliser de l’eau chaude/bouillante et à ne pas exposer votre paire de lunettes à des sources de chaleur : ouverture du four, soleil, etc. si vous avez un antireflet sur vos verres.

  • Porter mes lunettes

Vous pouvez vous rendre chez votre opticien 1 à 2 fois par an afin qu’il puisse contrôler et ajuster vos lunettes. Comme petit conseil, évitez de porter vos lunettes sur le front, ceci pourrait déformer votre monture.

  • Transporter mes lunettes

La meilleure habitude est d’utiliser un étui pour ranger et transporter vos lunettes.

 

JE N’AI PLUS BESOIN DE MES ANCIENNES LUNETTES OU ELLES SONT CASSÉES, QUE PUIS-JE EN FAIRE ?

Si votre paire de lunettes est endommagée (monture cassée, verres fissurés), le mieux est de vous rendre chez votre opticien avec vos documents. L’opticien peut remplacer une branche ou une face cassée souvent gratuitement ou à peu de frais si le modèle est récent. Il peut aussi adapter les verres à une autre monture.